Test respiratoire à l’urée


Madame, Monsieur,

Afin d’obtenir plus d’informations cliniques concernant votre situation de santé, votre médecin traitant a prévu pour vous un test respiratoire à l’urée.

1. Dans quelle situation le médecin traitant demande-t-il un test respiratoire à l’urée ?
Pour recherche au niveau de l’estomac de la présence d’une bactérie, Helicobacter Pylori, responsable de gastrites, d’ulcères et de cancers de l’estomac. Pour vérifier son élimination après traitement antibiotique.

2. Où peut-on faire cet examen ?
Dans les services de médecine nucléaire du Centre Hospitalier de Luxembourg, de l’Hôpital Saint-Louis d’Ettelbrück ou de la ZithaKlinik de Luxembourg.

3. Préparation des patients ?
A jeun. Ne pas fumer avant le test. Prévoir une brosse à dents.

4. Médicaments à prendre ?
Aucun.

5. Médicaments à arrêter ?
Les antibiotiques et médications inhibitrices de la pompe à protons, une semaine avant l’examen.

6. Comment le produit est-il administré ?
Ingestion par voie orale d’une solution d’urée.

7. Délai entre injection et la mesure dans l’air expiré ?
Recueil d’échantillons d’air expiré, avant ingestion de l’urée et toutes les 5 minutes ensuite.

8. Durée du test ?
30 minutes.

9. Précautions le jour du test ?
Aucune précaution particulière.

10. Effets secondaires ?
En général aucun.

11. Précautions chez la femme enceinte ?
Aucune.

12. Que faire en cas d’allaitement ?
Pas de précaution particulière.

13. Informations du médecin traitant après l’examen ?
Un rapport médical est adressé au médecin traitant.





logo 25